Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Littérature & Mythologie
S. f. (Littérature et Mythologie) divinité de la Fable ; Ilithye fille de Junon et sœur d'Hébé, présidait comme sa mère aux accouchements ; les femmes dans les douleurs de l'enfantement, lui promettaient des sacrifices, si elles venaient à être heureusement délivrées. Cette déesse avait à Rome un temple, dans lequel on était obligé de porter une pièce de petite monnaie, savoir à la naissance et à la mort de chaque personne. Servius Tullius établit cet usage, pour avoir toutes les années un dénombrement exact des naissances et des morts des habitants de Rome. On trouve la déesse Ilithye sur les médailles et dans les inscriptions antiques, sous le titre de Juno Lucina, ou simplement de Lucina. Cependant les anciens ont fait mention de plusieurs Ilithyes et de plusieurs Lucines, parce qu'il y avait plusieurs déesses qui présidaient aux enfantements. Post haec Ilithyas placato puerperas hostiis, dit l'oracle de la Sybille. On les appelait indifféremment Lucinas, Ilithyas, Genetyllidas, trois noms qui signifient la même fonction. Le premier est latin et vient de lux, le jour. Les deux autres sont grecs : Ilithya vient de , oriri ; et génétyllis de , nativité. (D.J.)
Affichages : 1781