ou CÉRATOPHYTES, keratophyta, lythoxyla ; (Histoire naturelle) les kératophytes sont de l'ordre des fossiles accidentels qui viennent originairement de la mer. Ce sont des pétrifications d'une espèce de corail à branches hautes et minces. La substance de ce fossile a de la ressemblance avec de la corne : Wallerius définit les keratophytes corallia origine cornea ramosa tenuiora.

On trouve trois espèces de keratophytes fossiles décrits par les Naturalistes.

1°. Le kératophyte réticulé ou en raizeau : il ressemble à une noix mince, creuse et vuidée. C'est le retepora de quelques lithologistes : corallina reticulata ; keratophyton retiforme.

2°. Le keratophyte rameux ou en forme de branches d'arbre ; il ressemble à un arbrisseau branchu ; les intervalles des branches dans la pétrification sont remplis par la pierre même ou par le roc, dans lequel le keratophyte se trouve. Il en vient du comté de Neufchâtel, ainsi que du canton de Bâle ; on découvre les branches en faisant tremper la pierre dans une eau seconde, ou dans du vinaigre ; parce que la pierre qui les enveloppe est calcaire et soluble dans les acides. Wallerius l'appelle keratophyton fruticosum : corallina fruticosa alba.

3°. Le keratophyte entortillé en forme de bruyere ou de buisson ; les branches en sont minces, entrelassées et en grand nombre : il ressemble à un petit buisson ou à de la bruyere. En latin erica marina, petrefacta, keratophyton ramosissimum forma ericae.

Il ne faut pas confondre ce keratophyte avec des bruyeres et d'autres plantes pétrifiées, ou plutôt incrustées, qui se trouvent quelquefois dans le tuf. Article de M. ELIE BERTRAND.

KERATOPHYTE, (Histoire naturelle fossile) nom donné par quelques naturalistes à une espèce de corail qui se trouve pétrifiée dans le sein de la terre ; on la nomme aussi lithoxylon.. Wallerius en compte trois espèces, la première a, selon lui, la forme d'une noix ; il l'appelle rétiforme, ou rétépore, ou corallina reticulata, et dit qu'elle ressemble à une coquille de noix, et est ou blanche ou noire ; la seconde espèce est rameuse ; la troisième espèce a, selon lui, la figure de la bruyere. Voyez la Minéralogie de Wallerius, tome II.