Imprimer
Catégorie parente: Science de Dieu
Catégorie : Ordre monastique
S. m. pl. (Ordre monastique) religieux encore plus connus sous leur autre nom de Cordeliers. Voyez CORDELIERS ; et joignez-y, avec vos propres réflexions, les deux traits historiques qui suivent, et qui méritent de n'être pas oubliés dans l'histoire de ces religieux.

Si les Franciscains vénèrent singulièrement François d'Assise ; s'ils lui attribuent tant de miracles, il faut du-moins convenir que c'en fut un bien grand qu'opéra ce fondateur, en multipliant son ordre, au point que neuf ans après l'avoir fondé, il se trouva dans un chapitre général qui se tint près d'Assise, cinq mille députés de ses couvens. Aujourd'hui même, quoique les Protestants leur aient enlevé un nombre prodigieux de leurs monastères, ils ont encore sept mille maisons d'hommes sous des noms différents, et plus de neuf cent couvens de filles. On a compté par leurs derniers chapitres cent-quinze mille hommes, et environ vingt-neuf mille filles.

La querelle théologique de cet ordre avec les Dominicains plus puissants qu'eux, quoique moins nombreux, parait avoir pris sa source dans la seule jalousie. La première occasion qui se présenta de la déployer, tomba sur la naissance de la mère de J. C. Les Dominicains ayant dit qu'elle était livrée au démon comme les autres, les Franciscains crièrent à l'impiété, et soutinrent qu'elle avait été exempte du péché originel. Les Dominicains s'appuyèrent de l'autorité de S. Thomas, de celle même de S. Bernard, appelé le soldat de la Vierge ; et les Franciscains, de celle de Jean Duns, écossais, nommé improprement Scot, mais fort connu en son temps par le titre de docteur subtil. Voyez IMMACULEE CONCEPTION. (D.J.)



Affichages : 1076