Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Architecture
S. m. se dit en général de toute petite portion d'un corps faible et long ; ainsi on dit un brin de soie : Il se dit même quelquefois aussi d'un corps long et menu, comme un brin de paille.

BRIN de fougère, terme d'Architecture, sorte de pan de bois. Voyez PAN DE BOIS. (P)

BRIN ; les Artificiers appellent ainsi une tringle de bois de trois à quatre pouces de grosseur, sur laquelle on arrange les pots à feu, en les plantant par le moyen des chevilles attachées à leurs bases, dans les trous pratiqués le long de cette tringle.

BRIN, (Corderie ou Econom. rustiq.) on appelle ainsi les filaments du chanvre, surtout quand ils ont été affinés et peignés. Les filaments les plus longs qui restent dans les mains des peigneurs s'appellent le premier brin : on retire du chanvre qui est resté dans le peigne des filaments plus courts, qu'on appelle le second brin, le reste de l'étoupe qui sert à d'autres usages.

BRIN, en terme d'Eventailliste, c'est une de ces petites flèches qui forment ces espèces de rayons de bois, d'ivoire, etc. qu'on voit aux éventails, qui en soutiennent le papier, et qui se réunissent par leur extrémité comme à un centre où ils sont unis par un clou. Voyez fig. 4. Pl. de l'Eventailliste.

BRIN, maître brin, (terme d'Eventailliste) ce sont deux longs montants de bois, d'écaille, d'ivoire, etc. auxquels sont collées les deux extrémités du papier d'un éventail, et entre lesquels les flèches sont resserrées. Voyez ÉVENTAIL. Voyez les fig. 22. et 24. Pl. de l'Eventailliste.

BRIN, (Jardinage) on dit un arbre d'un beau brin, c'est-à-dire, d'une belle venue, d'une tige droite et unie, soit que ce soit un arbre fruitier ou sauvage.

En fait de Charpente, on dit une poutre, une solive de brin, quand la pièce est prise dans le montant de l'arbre, et non dans les branches. (K)




Affichages : 1318