Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Architecture
S. f. (Architecture) c'est une ligne perpendiculaire qu'on suppose passer au milieu d'un corps cylindrique, comme une colonne, un pilier, etc. mais communément cette ligne s'appelle axe, ou essieu. On entend aussi par cathète, la ligne perpendiculaire qui passe dans l'oeil de la volute ionique, à plomb du fût inférieur de la colonne, et du bas du tailloir du chapiteau ; cette ligne ainsi appelée fait donner à l'oeil de cette volute le nom de cathète. Voyez CHAPITEAU, IONIQUE.

CATHETE, en Géométrie, se prend plus généralement qu'en Architecture ; et c'est une ligne qui tombe perpendiculairement sur une autre ligne, ou sur une surface. Voyez PERPENDICULAIRE.

Les deux petits côtés d'un triangle rectangle sont deux cathetes. Voyez RECTANGLE.

Ce mot est principalement en usage dans la Catoptrique, ou dans la partie de l'Optique qui considère les propriétés des rayons de lumière réfléchis. Ainsi,

CATHETE d'incidence, en Catoptrique, est une ligne droite tirée du point radieux, ou de l'objet, perpendiculairement au miroir. Si le miroir est sphérique, la cathète d'incidence est une ligne droite tirée de l'objet au centre du miroir ; car cette ligne est perpendiculaire au miroir. Voyez INCIDENCE.

CATHETE de reflexion ; c'est une ligne droite tirée de l'oeil, ou de tout autre point d'un rayon réfléchi, perpendiculairement au miroir. Cette ligne passe par le centre du miroir, si le miroir est sphérique. Voyez REFLEXION.

CATHETE d'obliquitté, est une ligne droite tirée du point d'incidence perpendiculairement au miroir ; dans la fig. 54. de l'Optique, si on suppose que G F soit un miroir plan, D l'objet, E l'oeil et C le point d'incidence, c'est-à-dire le point où le rayon D C tombe pour se réfléchir suivant C E, la ligne D G sera la cathète d'incidence, la ligne E F la cathète de réflexion, et la ligne C H la cathète d'obliquitté.

Dans les miroirs plans, l'image de l'objet est vue dans le concours du rayon réfléchi avec la cathète d'incidence. Plusieurs auteurs, entr'autres le P. Tacquet, fondés sur cette expérience, en ont fait une règle générale de Catoptrique et de Dioptrique sur le lieu de l'image vue dans un miroir courbe, ou par un verre : mais ces auteurs sont dans l'erreur. Voyez APPARENT, MIROIR, DIOPTRIQUE. (O)




Affichages : 2153