Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Architecture
adj. en général ancien. Voyez ANCIEN et ANTIQUITE.

ANTIQUE, s. f. est principalement en usage parmi les Architectes, les Sculpteurs et les Peintres : ils l'emploient pour exprimer les ouvrages d'Architecture, de Sculpture, de Peinture, etc. qui sont d'un temps où les Arts avaient été portés à leur perfection par les plus beaux génies de la Grèce et de Rome ; savoir, depuis le siècle d'Alexandre le grand jusqu'au règne de l'empereur Phocas, vers l'an de Notre-Seigneur 600, que l'Italie fut ravagée par les Goths et les Vandales.

Antique dans ce sens est opposé à moderne. C'est ainsi que nous disons un édifice antique, un buste, un bas-relief, une manière, une médaille antique ; et d'une statue, qu'elle est dans le goût antique.

Il nous reste plusieurs antiquités de Sculpture, telles que le Laocoon, la Venus de Médicis, l'Apollon, l'Hercule Farnese, etc.

Mais en fait d'antiquités pittoresques, nous n'avons que la noce Aldobrandine, les figurines de la pyramide de Cestius, le nymphée du palais Barberin, la Venus, une figure de Rome qui occupe le Palladium, et qu'on voit dans le même lieu, quelques morceaux de fresque tirés des ruines d'Adriane, des thermes de Tite et d'Héraclée.

Il s'est trouvé des Sculpteurs qui ont contrefait l'antique jusqu'à tromper le jugement du public. On prétend que Michel Ange fit la statue d'un Cupidon, et qu'après en avoir cassé un bras qu'il retint, il enterra le reste de la figure dans un endroit où il savait qu'on devait fouiller. Le Cupidon en ayant été tiré, tout le monde le prit pour antique. Mais Michel Ange ayant présenté à son tronc le bras qu'il avait réservé, chacun fut obligé de convenir de sa méprise. Si ce fait est vrai, il prouve combien dès ce temps-là le préjugé était favorable à l'antiquité. Notre siècle n'en a rien rabattu ; et si l'on pouvait, ainsi que Michel Ange, prouver que les morceaux qu'on admire comme des antiquités, ne sont que des productions modernes, la plupart de ces antiquités perdraient bien-tôt de l'estime où elles sont, et seraient réduites à leur juste valeur.

Antique est quelquefois distingué d'ancien, qui signifie un moindre degré d'antiquité, un temps où l'art n'était pas encore à sa dernière perfection. Ainsi architecture antique n'est souvent autre chose que l'ancienne architecture. Voyez ARCHITECTURE.

Quelques écrivains usent du composé antiquo-moderne, en parlant des vieilles églises gothiques et d'autres bâtiments, qu'ils ne veulent pas confondre avec ceux des Grecs et des Romains. (G-P-R)

ANTIQUE. On emploie ce mot, dans le Blason, en parlant des choses qui ne sont pas de l'usage moderne, comme des couronnes à pointes de rayons, des coiffures anciennes, grecques et romaines, des vêtements, des bâtiments, des niches gothiques, etc. Les armoiries de Montpellier sont une image de Notre-Dame sur son siège à l'antique en forme de niche.

L'évêché de Freyssing en Bavière, d'argent au buste de more de sable, couronné d'or à l'antique et vêtu de gueules. (V)




Affichages : 1431