Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Architecture
MOILON DE (Architecture) se dit de tout moilon de roche mal fait, plein de trous, et fort dur. Ce moilon est fort recherché pour construire des murs en fondation et dans l'eau.

MEULIERE, pierre de (Histoire naturelle, Minéralogie) nom générique que l'on donne à des pierres fort dures, mais remplies de trous et d'inégalités, dont on se sert pour faire des meules de moulins. On sent que l'on peut employer des pierres de différentes espèces pour cet usage, cependant il faut toujours qu'elles aient de la dureté et de la rudesse pour pouvoir mordre sur les grains. Dans quelques pays on fait des meules avec du granite ; dans d'autres on prend une espèce de grais compacte et à gros grains. Wallerius donne le nom de pierres à meules à un quartz rempli de trous comme s'il était rongé des vers.

La pierre dont on se sert pour faire des meules aux environs de Paris se tire surtout de la Ferté-sur-Jouare ; c'est une pierre de la nature du caillou ou du quartz ; elle est opaque, très-dure, et remplie de petits trous ; on la trouve par grands blocs dans la terre. Quand on veut en faire des meules on commence par arrondir un bloc, et on lui donne le diamètre convenable ; on lui donne aussi telle épaisseur qu'on juge à propos, en enlevant la terre qui est autour : pour lors à coups de ciseaux on forme une entaille qui règne tout-au-tour de la masse de pierre arrondie, et l'on y fait entrer des coins de bois, ensuite on remplit le creux avec de l'eau, qui en faisant gonfler les coins de bois qu'on a fait entrer dans l'entaille, font que la meule se fend et se sépare horizontalement. On continue de même à creuser pour ôter la terre, et à arrondir le bloc de pierre de meulière, et l'on ne fait la même opération que pour la première meule.

On donne encore assez improprement le nom de pierre de meulière à une pierre dure remplie de trous et comme rongée, qui se trouve en morceaux détachés dans quelques endroits des environs de Paris, à peu de profondeur en terre : cette pierre est très-bonne pour bâtir, parce que les inégalités dont elle est remplie font qu'elle prend très-bien le mortier. (-)




Affichages : 1491