Imprimer
Catégorie parente: Beaux-arts
Catégorie : Architecture
S. m. (Architecture) lieu couvert qui sert de passage à divers appartements d'une maison, et qui est le premier endroit où l'on entre.

Il y a deux sortes de vestibules, les uns sont fermés du côté de l'entrée par des arcades accompagnées de châssis de verre, et les autres sont simples, garnis de colonnes ou pilastres, qui en les décorant, servent à soutenir le mur de face. Les premiers vestibules sont ordinairement ornés de colonnes ou de pilastres qui bordent des niches circulaires, dans lesquelles on met des figures. On dispose aussi des statues dans les angles ou au milieu, et ces ornements forment la décoration d'un vestibule. On peut avoir un modèle de cette décoration dans la Planche 78 du traité de la décoration des édifices, tom. II.

Chez les anciens, le vestibule était un grand espace vide devant l'entrée d'une maison ; ils l'appelaient atrium propatulum et vestibulum, parce qu'il était dédié à la déesse Vesta, d'où Martinius fait dériver ce mot, qui signifie vestae stabulum. La raison que donne de cela cet auteur, est qu'on s'y arrêtait avant que d'entrer ; et comme les anciens avaient coutume de commencer leurs sacrifices publics par ceux qu'ils offraient à cette déesse, c'était aussi par le vestibule qui lui était consacré, qu'ils commençaient à entrer dans la maison. Voyez VESTA.

On appelle encore improprement vestibule une espèce de petite antichambre qui sert d'entrée à un médiocre appartement.

Voici les différentes espèces de vestibules proprement dits.

Vestibule à ailes. Vestibule qui outre le grand passage du milieu couvert en berceau, est séparé par des colonnes, des ailes ou bas côtés, plafonnés de sofites, comme le vestibule du palais Farnèse à Rome, ou voutés comme celui du gros pavillon du Louvre.

Vestibule en péristyle. Vestibule divisé en trois parties avec quatre rangs de colonnes isolées. Tel est le vestibule du milieu du château de Versailles.

Vestibule figuré. Vestibule dont le plan n'est pas contenu entre quatre lignes droites, ou une ligne circulaire ; mais qui par des retours forme des avant-corps et des arriere-corps de pilastres et de colonnes avec symétrie ; tel est le vestibule du château de Maisons.

Vestibule octostyle rond. Vestibule qui a huit colonnes adossées comme le vestibule du Luxembourg à Paris, ou isolées comme celui de l'hôtel de Beauvais, qui ont l'une et l'autre leurs colonnes doriques.

Vestibule simple. C'est un vestibule qui a ses faces opposées également, décorées d'arcades, vraies ou feintes ; tels sont les vestibules du palais des Tuileries à Paris, et de l'hôtel de ville de Lyon.

Vestibule tétrastyle. Vestibule qui a quatre colonnes isolées et respectives à des pilastres ou à d'autres colonnes engagées ; tel est le vestibule de l'hôtel royal des Invalides. Daviler. (D.J.)




Affichages : 1575