PORISTIQUE
adj. (Mathém.) quelques auteurs appellent méthode poristique la maniere de déterminer par quels moyens, & de combien de différentes façons un problème peut être résolu. Voyez PROBLEME, DETERMINE, ÉQUATION, RACINE, SOLUTION. Chambers. (O)
 
Encyclopédie de Diderot et d'Alembert
CRIMÉE PDF Imprimer Envoyer
Histoire - Géographie moderne
Écrit par Auteur anonyme   
Samedi, 01 Janvier 1752 09:00
(Géog. mod.) vaste contrée de la Tartarie. Les anciens l'ont connue sous le nom de Chersonese Scythique, ou Taurique, ou Cimmerienne, ou Pontique, parce qu'elle avance dans le Pont-Euxin ou la mer Noire, qui la borne au couchant, au midi, & partie à l'orient. On voit en ce pays-là des ruines des villes grecques, & quelques monumens des Genois, qui subsistent encore au milieu de la desolation & de la barbarie. Les habitans sont Mahométans ; ils sont gouvernés par un han, que nous appellons kam, nommé par la porte Ottomane, qui le dépose, dit M. de Voltaire, si les Tartares s'en plaignent, & encore plûtôt s'il en est trop aimé. Article de M. le Chevalier DE JAUCOURT.
 
EXPULSION PDF Imprimer Envoyer
Morale - Jurisprudence
Écrit par Louis-Jacques Goussier (D)   
Vendredi, 01 Octobre 1756 09:00
S. f. (Jurisp.) en terme de Palais, signifie la force que l'on employe pour faire sortir quelqu'un d'un endroit où il n'a pas droit de rester. Le procès-verbal d'expulsion est le récit de ce qui se passe à cette occasion : il est ordinairement fait en vertu d'un jugement ou ordonnance qui permet l'expulsion. On expulse un locataire ou fermier qui est à fin de bail & qui ne veut pas sortir, ou faute de payement des loyers & fermages : le jugement qui permet l'expulsion autorise ordinairement aussi à mettre les meubles sur le carreau. On expulse aussi un possesseur intrus, qui est condamné à quitter la joüissance d'un héritage. Voyez CONGE, FERMIER, LOCATAIRE, RESILIATION. (A)
Lire la suite...
 
LANGRES PDF Imprimer Envoyer
Histoire - Géographie
Écrit par Auteur anonyme   
Dimanche, 01 Décembre 1765 09:00
(Géog.) ancienne ville de France, en Champagne, capitale du Bassigny. Du tems de Jules César, elle étoit aussi la métropole du peuple, appellé Lingones, dont nous parlerons sous ce mot, & se nommoit Andematunum ou Audumatunum. Dans le même tems, cette ville appartenoit à la Celtique, mais elle devint une cité de la Belgique sous Auguste, & y demeura jointe jusqu'à ce que Dioclétien la rendit à la Lyonnoise.

Langres, comme tant d'autres villes de France, a été exposée à diverses révolutions. Elle fut prise & brûlée dans le passage d'Attila, se rétablit & éprouva le même sort, lors de l'irruption des Vandales, qui massacrerent S. Didier son évêque, l'an de J. C. 407. Après que les Barbares eurent envahi l'empire romain, Langres tomba sous le pouvoir des Bourguignons, & continua de faire partie de ce royaume sous les Francs, vainqueurs des Bourguignons. Elle échut à Charles le chauve par le partage des enfans de Louis le débonnaire. Elle eut ensuite ses comtes particuliers jusqu'à ce qu'Hugues III. duc de Bourgogne, ayant acquis ce comté d'Henri duc de Bar, le donna, vers l'an 1179, à Gautier son oncle, évêque de Langres, en échange du domaine de Dijon ; & dans la suite, le roi Louis VII. érigea ce comté en duché, en annexant la ville à la couronne.
Lire la suite...
 
JÉSUITE PDF Imprimer Envoyer
Science de Dieu - Histoire ecclésiastique
Écrit par Denis Diderot (*)   
Dimanche, 01 Décembre 1765 09:00
S. m. (Hist. eccles.) ordre religieux, fondé par Ignace de Loyola, & connu sous le nom de compagnie ou société de Jésus.

Nous ne dirons rien ici de nous-mêmes. Cet article ne sera qu'un extrait succinct & fidele des comptes rendus par les procureurs généraux des cours de judicature, des mémoires imprimés par ordre des parlemens, des différens arrêts, des histoires, tant anciennes que modernes, & des ouvrages qu'on a publiés en si grand nombre dans ces derniers tems.

En 1521 Ignace de Loyola, après avoir donné les vingt-neuf premieres années de sa vie au métier de la guerre & aux amusemens de la galanterie, se consacra au service de la Mere de Dieu, au montserrat en Catalogne, d'où il se retira dans sa solitude de Manrese, où Dieu lui inspira certainement son ouvrage des exercices spirituels, car il ne savoit pas lire quand il l'écrivit. Abregé hist. de la C. D. J.
Lire la suite...
 
Plus d'articles...
«DébutPrécédent123456SuivantFin»

Page 1 sur 6