TRIPLÉ
adj. (Mathém.) on appelle ainsi le rapport que des cubes ont entr'eux : les solides semblables sont en raison triplée de leurs côtés homologues, c'est-à-dire, comme les cubes de ces côtés ; il ne faut pas confondre une raison triplée avec une raison triple. La raison triple est le rapport d'une grandeur à une autre grandeur qu'elle contient ou dans laquelle elle est contenue trois fois ; or il est très-évident que le rapport des cubes, qui est la raison triplée, est fort différent ; ainsi le rapport de 1 à 8 est une raison triplée de 1 à 2 ; & le rapport de 3 à 1 est une raison triple. (E)
 
Encyclopédie de Diderot et d'Alembert
COSAQUE PDF Imprimer Envoyer
Histoire - Géographie
Écrit par Auteur anonyme   
Samedi, 01 Janvier 1752 09:00
(les) Géogr. mod. nation située aux confins de la Pologne, de la Russie, de la Tartarie, & de la Turquie. On en distingue plusieurs sortes : les Kosaki-porovi, qui habitent sur les rives du Boristhene : leur pays s'appelle l'Ukraine ; ils occupent aussi une partie de la Volhinie : les Kosaki-Donski habitent les bords du Don ou Tanaïs, & du Dnieper : enfin les Kosaki-Jaïki, qui demeurent le long du Jaïk. Tous professent la religion grecque, comme les Russiens, sous la protection de qui ils sont ; il y en a cependant qui sont sous celle des Turcs : ils sont belliqueux, adroits, & fort sujets à voler & à faire des incursions chez leurs voisins.
 
CRIMÉE PDF Imprimer Envoyer
Histoire - Géographie moderne
Écrit par Auteur anonyme   
Samedi, 01 Janvier 1752 09:00
(Géog. mod.) vaste contrée de la Tartarie. Les anciens l'ont connue sous le nom de Chersonese Scythique, ou Taurique, ou Cimmerienne, ou Pontique, parce qu'elle avance dans le Pont-Euxin ou la mer Noire, qui la borne au couchant, au midi, & partie à l'orient. On voit en ce pays-là des ruines des villes grecques, & quelques monumens des Genois, qui subsistent encore au milieu de la desolation & de la barbarie. Les habitans sont Mahométans ; ils sont gouvernés par un han, que nous appellons kam, nommé par la porte Ottomane, qui le dépose, dit M. de Voltaire, si les Tartares s'en plaignent, & encore plûtôt s'il en est trop aimé. Article de M. le Chevalier DE JAUCOURT.
 
LANGRES PDF Imprimer Envoyer
Histoire - Géographie
Écrit par Auteur anonyme   
Dimanche, 01 Décembre 1765 09:00
(Géog.) ancienne ville de France, en Champagne, capitale du Bassigny. Du tems de Jules César, elle étoit aussi la métropole du peuple, appellé Lingones, dont nous parlerons sous ce mot, & se nommoit Andematunum ou Audumatunum. Dans le même tems, cette ville appartenoit à la Celtique, mais elle devint une cité de la Belgique sous Auguste, & y demeura jointe jusqu'à ce que Dioclétien la rendit à la Lyonnoise.

Langres, comme tant d'autres villes de France, a été exposée à diverses révolutions. Elle fut prise & brûlée dans le passage d'Attila, se rétablit & éprouva le même sort, lors de l'irruption des Vandales, qui massacrerent S. Didier son évêque, l'an de J. C. 407. Après que les Barbares eurent envahi l'empire romain, Langres tomba sous le pouvoir des Bourguignons, & continua de faire partie de ce royaume sous les Francs, vainqueurs des Bourguignons. Elle échut à Charles le chauve par le partage des enfans de Louis le débonnaire. Elle eut ensuite ses comtes particuliers jusqu'à ce qu'Hugues III. duc de Bourgogne, ayant acquis ce comté d'Henri duc de Bar, le donna, vers l'an 1179, à Gautier son oncle, évêque de Langres, en échange du domaine de Dijon ; & dans la suite, le roi Louis VII. érigea ce comté en duché, en annexant la ville à la couronne.
Lire la suite...
 
LISBONNE PDF Imprimer Envoyer
Histoire - Géographie
Écrit par Louis de Jaucourt (D.J.)   
Dimanche, 01 Décembre 1765 09:00
(Géog.) capitale du Portugal, sur le Tage, à quatre lieues de l'Océan, trente-quatre S. O. de Coïmbre, soixante N. O. de Séville, cent six S. O. de Madrid.

Elle est 12d. 57'. 45''. plus orientale que Paris ; lat. 38d. 45'. 25''. selon les observations de M. Couplet, faites sur les lieux en 1698, & rapportées dans les mémoires de l'académie des Sciences, année 1700, pag. 175.
Long. 10. 49. par les observations de Jacobey, rapportées dans les Transactions philosophiques, & approuvées par M. Delisle, dans les mémoires de l'académie royale des Sciences.
Long. selon M. Cassini, 9d. 6'. 30''. lat. 38d. 43'. & selon M. Couplet, 38d. 45'. 25''.
Long. orientale selon M. le Monnier, 8d. 30'. lat. 38d. 42'. 20''.
M. Bradley a établi 9d. 7'. 30''. ou O. H. 36'. 30''. pour différence de longitude entre Londres & Lisbonne. Voyez les Transactions philosophiques, n°. 394.
Lire la suite...
 
Plus d'articles...
«DébutPrécédent1234567SuivantFin»

Page 1 sur 7